////

La CEI interdit de battre campagne avant l’heure

3 minutes de lecture
la Commission électorale indépendante interdit de battre campagne en vue de la présidentielle d’octobre 2020 en dehors des dates qu’elle a fixé. Pourtant certaines actions qui s’apparentent à la campagne sont passées sous silence par l’institution.

Dans un communiqué, la Commission électorale indépendante interdit de battre campagne en vue de la présidentielle d’octobre 2020 en dehors des dates qu’elle a fixé. Pourtant certaines actions qui s’apparentent à la campagne sont passées sous silence par l’institution.

19 septembre. Le premier Ministre Hamed Bakayoko s’adresse à des centaines de jeunes de Yopougon, la plus grande commune de Côte d’Ivoire. Dans la foule, on peut voir des banderoles “60 ethnies pour ADO”. 60 ethnies pour Alassane Dramane Ouattara, le président de la république candidat à sa propre succession à la présidentielle de 2020. Le ministre dira “les jeunes veulent du concret dans leur quotidien et c’est ce que le Président Ouattara leur offre.”
On se croirait déjà en pleine campagne électorale.

Pourtant la Commission Electorale Indépendante (CEI) a interdit de battre campagne avant le 15 octobre. Dans un communiqué du 17 septembre, soit deux jours avant les faits décrits plus haut, la CEI déclare qu’“il est fait interdiction de toute propagande électorale par quelque mode que ce soit, en dehors de la durée règlementaire de la campagne électorale.”

À titre d’information, voici le communiqué de la CEI

La Commission Electorale Indépendante (CEI) informe l’ensemble de la population ivoirienne et les candidats à l’élection du Président de la République du 31 octobre 2020 que, conformément aux dispositions légales en vigueur, la campagne électorale est strictement encadrée par les articles 28, 29, 30, 31 et 32 du Code électoral et par le décret n°2020-639 du 19 août 2020 fixant la durée de la campagne électorale.

Cette campagne court du jeudi 15 octobre 2020 à zéro heure au jeudi 29 octobre 2020 à minuit.

Dans l’attente de la date d’ouverture de ladite campagne, il est formellement interdit à tout individu d’apposer des affiches, de signer, d’envoyer ou de distribuer des bulletins de vote, circulaires ou professions de foi dans l’intérêt d’un candidat en dehors de la période réglementaire de campagne.

En outre, il est fait interdiction de toute propagande électorale par quelque mode que ce soit, en dehors de la durée règlementaire de la campagne électorale.

La Commission Electorale Indépendante (CEI) compte sur le civisme et la responsabilité́ de tous, pour le respect des dispositions légales.

Fait à Abidjan, le 17 septembre 2020

COULIBALY-KUIBIERT Ibrahime

Président de la CEI

Textes et dessins: Roland Polman

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié