//

Affrontements entre policiers et étudiants en Côte d’Ivoire :

1 minute de lecture

Dans les articles que j’ai lu sur les affrontements entre policiers et étudiants, ce lundi 18 Septembre, les auteurs affirment que la police a arraché des portables et des appareils photos aux étudiants comme aux journalistes.

Sur Twitter, j’ai vu les vidéos filmées à l’insu des forces de l’ordre. des enregistrements qu’ils n’ont pu supprimer. J’ai compris la violence de leur geste (d’arracher les appareils bien sûr !) : sur une vidéo on peut les voir frapper de leurs matraques des jeunes filles qui ne fuient même pas ; sur une autre, quatre policiers frappent un jeune homme à terre avant de le traîner au sol par les bras. Les coups sont violents.

Sur internet, beaucoup se posent la question « pourquoi cette violence, inouïe à plusieurs égards, n’est pas utilisée pour protéger les populations ? » Contre les « microbes », ces bandes d’adolescent armés de couteaux et de machettes qui volent et tuent à Abidjan, par exemple.

J’ai osé dessiner une réponse. Espérons que, quand la police verra cette caricature, elle ne viendra pas m’arracher mes crayons à moi aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié